Munich 1962. La « collusion » de l’entente

Du 15 octobre au 10 décembre 2012 au Centre d'art Juan Ismael (Port Rosario, Fuerteventura)
Munich 1962. El 'contubernio' de la concordia

La rencontre que le régime de Franco appela d’abord « la collusion de la trahison », mais qui s’est inscrit dans l’histoire comme « la collusion de l’entente » a fêté ses 50 ans en juin dernier. On l'appelle ainsi car dans la ville allemande de Munich, 118 espagnols aux idéologies très diverses, certains en exil, se réunirent à l’hôtel Regina de la capitale bavaroise les 5 et 6 juin 1962, afin de débattre le texte qu’ils présenteront plus tard lors de la session plénière du IVe Congrès international du Mouvement européen, faisant un pas très important vers la réconciliation entre les « différentes Espagnes » qui firent leur apparition après la sanglante guerre civile.

Tel que le résuma plus tard Salvador de Madariaga lorsqu’il parla au nom de tous, « ceux qui comme nous choisirent jadis la liberté et perdirent leur terre, et ceux qui choisirent leur terre et perdirent leur liberté, nous nous sommes réunis pour examiner de près le chemin qui nous conduira ensemble vers notre terre et vers la liberté ». Pour la première fois, des personnalités politiques de grande importance, qui avaient appartenu à des camps différents pendant la Guerre civile, s’adressèrent à l’unisson face à l’opinion publique mondiale, unis par le désir de construire ensemble une Espagne qui soit à la fois démocratique et européenne.

Ce fut en grande partie le processus d’intégration européen qui permit de surmonter les entraves, en apportant une cause commune aux membres réunis. Le texte approuvé par la délégation espagnole le 6 juin affirmait sans tergiverser que pour que l'Espagne puisse entrer dans la CEE, il fallait d’abord instaurer des institutions qui soit véritablement représentatives et démocratiques, qui garantissent que le gouvernement se basait sur le consentement des citoyens. En d'autres termes, que seule une Espagne démocratique pourrait rejoindre le processus naissant d’intégration.

Tout comme Casa de América en juin dernier, Casa África fait venir à son tour à Fuerteventura (lieu d’exil pour certains des participants à cette rencontre européenne) l’exposition Munich 1962.La collusion de l’entente, qui propose un panorama très visuel des évènements qui ont eu lieu, grâce à plus de 40 photographies et fac-similés de journaux et un précieux recueil de documents, dont nombres d’entre eux demeuraient inédits jusqu’à aujourd’hui, ainsi qu’à des déclarations des protagonistes de cette rencontre historique.

L’exposition, divisée en huit volets, propose un retour à l’Espagne de 1962, à la rencontre qui s'était déroulé à l’hôtel Regina de Munich et à ses protagonistes, plus d’une centaine de représentants d’organisations politiques de l’opposition au régime franquiste. Elle n'oublie pas non plus les répercussions qu'a eue cette réunion à l’intérieur et en dehors des frontières espagnoles, ainsi que l’héritage laissé par le texte qui en a découlé pour le processus de la Transition.

Informations sur l’exposition :

  • Lieu : Centre d’art Juan Ismael
    • Almirante Lallermand, n°30 - 35600, Puerto del Rosario, Fuerteventura
    • Téléphones : (+34) 928 859 750-51-52
    • E-mail : caji@cabildofuer.es
  • Dates : du 15 octobre au 10 décembre 2012
  • Horaires : de 9h à 13h et de 17h à 21h, du mardi au samedi
 
 
 
Compartir con:
 
 
Newsletter

E-Newsletter


Recevez notre bulletin électronique hebdomadaire sur les activités et les nouvelles de Casa África.
 

Quién es Quién en África


 

  • Filter by:
 
of414

There are no results for this search
 

Efemérides


Prix de Casa África


Prix de l’Essai, Prix Griot d’ébène, Prix de cinéma,...