07/11/2011

Elise Fitte Duval, prix Casa África 2011 de la Biennale de Photographie de Bamako

Photographie de la série « Vivre les pieds dans l’eau » , (Elise Fitte Duval, 2009).

Photographie de la série « Vivre les pieds dans l’eau » , (Elise Fitte Duval, 2009).

La photographe Elise Fitte Duval, née en Martinique et résidant au Sénégal depuis de nombreuses années, a été récompensée vendredi dernier par le Prix Casa África de la Biennale de Photographie de Bamako 2011. Duval a participé à la Biennale de Bamako, dont l’objectif cette année était d’aborder la durabilité sous le titre Por un mundo sostenible (Pour un monde durable), avec une série de photographies intitulées Vivir con los pies bajo el agua.

Les photos de Fitte Duval dénoncent le fait qu’à Dakar, dans des quartiers comme Pikine, Rufisque ou Guediawaye, « seulement cinq minutes » de pluie suffisent à inonder les rues et les habitations de la zone. En 2010, des records historiques de pluviométrie ont été atteints, laissant ces quartiers submergés pendant six mois et modifiant le quotidien de leurs habitants. « J’ai tenté de montrer par ces photos la vie au jour le jour de tous ces gens, qui survivent entre les eaux, sans en avoir l’habitude », a déclaré la gagnante.

Au cours de la cérémonie de remise des prix de la Biennale, le jury a souligné le fait que les photographies présentées constituent un puissant outil de réflexion pour montrer comment doivent agir les pays face au changement climatique. Plus précisément, le message d’Elise Fitte Duval insiste sur l’effort nécessaire de la part des responsables politiques en matière de politique urbanistique pour que cette dernière prenne en compte les nouveaux espaces « créés » par le changement climatique.

Casa África, en collaboration avec l’Ambassade d’Espagne au Mali, a participé une fois encore, pour cette édition de la Biennale, à l’octroi du prix susmentionné, destiné à une photographe. Le prix consiste en l’édition d’un livre sur son œuvre au sein de la collection Fotógrafas Africanas (Photographes Africaines) que Casa África a mise en place en collaboration avec les éditions La Fábrica, ainsi que l’organisation d’une exposition à Las Palmas de Gran Canaria, ville qui héberge les locaux de l’institution de diplomatie publique, laquelle exposition voyagera ensuite à travers tout l’État espagnol. Lors de l’édition précédente, le prix Casa África est revenu à la Sud-africaine Zanele Muholi, dont l’exposition, organisée par Masasam Espacios de Creación, est visible à Casa África jusqu’au 20 janvier prochain.
 

Back

 
 
Registro de periodistas

E-Newsletter


Recevez notre bulletin électronique hebdomadaire sur les activités et les nouvelles de Casa África.
 
Newsletter

E-Newsletter


Recibe nuestro boletín electrónico semanal con las actividades y noticias de Casa África.

 

En nuestra agenda


 
 

Conoce África


conoce_africa Conoce a fondo este gran continente: sus países, organizaciones, sus más famosas personalidades...
 
Media

Médiathèque


Accédez à notre fonds documentaire de livres, films, musique et ateliers.